Rechercher
  • Guillaume LETOCART

A chacun son FabLab

A chacun son FabLab

Il ne se passe pas un jour, sans que l’on parle de FabLab, de garage ou encore d’espace de collaboration et d’innovation. Du coup je me suis intéressé à ce qu’est ce lieu et pourquoi on en parle autant. Du mythe du garage au potentiel et en passant par la définition, je vous livre ma compréhension de cette « révolution » pour ne pas dire ce Hacking !

Le garage : un mythe.

Avant de pouvoir mettre mes pieds dans ces lieux, je me suis demandé pourquoi on pouvait appeler cela un garage ou encore un Fablab. Par exemple Google a lancé son espace dédié à la culture de l’innovation au sein de son centre de développement et l’a appelé « Garage » .


Ici : la video de présentation du “Google Garage”

On découvre en creusant un peu, que c’est une référence à l’histoire de Google qui a été lancé dans un garage. De même qu’Apple, HP, Lotus, Amazon… la liste est longue!! Donc le mythe s’installe sur le fait, qu’il faut un garage pour lancer une start-up… ou une bonne idée.

Ici la liste des 21 start-up qui ont démarré dans un garage

On touche donc du doigt ici le coté mystique du garage. Lorsque l’on s’attarde un peu plus, on découvre que ces entreprises ont certes démarrées dans des garages par facilité ou économie mais que les « start-upers » avaient déjà des backgrounds assez forts dans leur domaine par de précédent job. Le garage serait-il donc ce qu’est la douche au « shower effect » bien connu des innovateurs?

Ici: Comprendre “the shower effect”

En dehors de ces clins d’œil au passé de ces entreprises qui réussissent, j’ai tendance à penser qu’il y a un petit effet mode sur le fait d’avoir un garage. J’ai ainsi entendu dans certaines discussions ce type de phrase« pour une boite innovante ne pas avoir de Garage c’était impensable…». En effet chaque grand groupe a son Fablab ou Garage.

Quand on se plonge un peu plus dans l’histoire, on découvre que le garage ou le fablab viendrait de la culture du Hacking promue au MIT depuis plus de 40 ans. J’imagine que c’est qu’on voulu recréer les entrepreneurs au moment de se lancer. Cela se comprend qu’autant plus que l’environnement à une réelle influence sur les états d’esprits. On ajoute à cela une saine émulation entre individus et le cocktail devient parfait!

J’ai ainsi souvenir qu’étant petit, je trouvais que la meilleure pièce de la maison était le garage ! J’étais plus intéressé à regarder mon père fabriquer tout un tas de chose à partir de planche, vis, métaux que d’aller jouer au foot. Cela stimulait mon côté créatif en voyant tous les outils surtout quand j’essayais tant bien que mal de l’aider. C’est ainsi que j’ai passé de nombreuses heures dans mon garage… et d’essais en erreurs j’ai appris.

A quoi cela sert et qu’est-ce que l’on y trouve ?

Mes récentes visites chez Renault ou Nokia m’ont montré que c’est avant tout :

Un lieu, un espace pour se retrouver, généralement très bien aménagé avec de grands espaces de travail, c’est un endroit sympa où l’on se sent bien. Cela favorise les contacts et les échanges et par conséquent là, où les compétences se croisent et où l’on peut developper son réseau . Les drones vous intéressent ? Peut-être y croiserez-vous quelqu’un qui en fabrique… Sinon allez-y, vous passerez un bon moment si vous êtes curieux.

Des moyens. C’est là que vous trouverez des moyens finalement peu accessible au commun des mortels. On y découvre ainsi des imprimantes 3D, des machines de découpe laser, des fraiseuses et tout un tas de petit outils. J’y vois ici deux intérêts, pouvoir prototyper rapidement pour tester et le deuxième on sait que l’innovation peut venir de la technologie. Qui sait, si en voyant une imprimante 3D, vous n’aurez pas envie de vous lancer dans une boite de fabrication de cookies personnalisés ?

Des animations. Les tenanciers de ces lieux se chargent d’animer des groupes de travails, des ateliers pour animer une communauté. Il se trouve qu’il existe nombre de démarches de créations ou de réflexions comme le design thinking. C’est donc au travers de cela que vous apprendrez à trouver des idées et a les « pitcher ». C’est aussi l’opportunité d’apprendre à souder et fabriquer en vous servant d’une imprimante 3D…

Alors pourquoi autant d’efforts ? Un patron se poserait fatalement la question du ROI… Ce que je retiens de tout cela, c’est :

Instaurer une culture d’expérimentation à l’échelle de l’entreprise. Car à ce jour étant donné l’environnement concurrentiel, seules les entreprises innovantes pourront continuer à créer de la valeur et rester compétitives. On comprend ainsi l’enjeu à changer les esprits et favoriser la créativité. Mais comment faire pour passer toutes les barrières mise en place dans le passé comme le respect des procédures, des normes, les 35h ou encore la propriété intellectuelle… ?? On comprend facilement que ces espaces sont le bon outil et le bon terreau pour faire cela, car l’innovation ne peut fonctionner qu’après l’avoir essayé

Créer de l’engagement. Outre les barrières déjà évoquées, j’y vois un outil de management. En effet la motivation passe par de nombreux leviers et il faut bien dire que l’enlisement dans laquelle les entreprises se retrouvent depuis la crise de 2009 a pénalisé la motivation des salariés. Les américains ont très vite compris l’intérêt de proposer des ambiances propices à la motivation. Ces espaces sont désormais monnaie courante dans les grands groupes y compris en France. C’est autant de possibilités de collaborations entre différents secteurs d’activité

Lancer des startups. Certaines entreprises peuvent et développent des programmes de diversifications en encourageant l’éclosion de startups. Elles peuvent se diversifier indirectement en poussant des idées en soutenant des initiatives.

Le potentiel des Fablab

Si on regarde un peu plus loin et cela sans limite… car finalement c’est l’esprit, on peut imaginer ces fablab devenir des intermédiaires dans la fabrication d’objets et ainsi générer un éco-système. Prenez par exemple le fait de pouvoir faire livrer des colis au pressing le plus proche. C’est ce que propose cette startup (OpenDesk- https://www.opendesk.cc/), vous commandez des meubles en ligne et on vous trouve le fabricant le plus proche pour limiter les coûts de transports.

Imaginez pouvoir envoyer votre numérisation dans le fablab le plus proche, votre pièce s’imprime et vous passez le lendemain la récupérer.Alors pourquoi ne pas imaginer faire des guitares au travers de ces fablabs ? Comme pourrait le faire ODD ? Les pièces arrivent et l’on vous aide à l’assemblage.

Alors convaincu de l’intérêt d’avoir un garage? Il ne reste plus qu’à lever quelques barrières psychologiques pour que les managers laissent certains talents s’exprimer en leur laissant du temps et c’est tout un potentiel qui sera mis en marche. Restons optimistes car le télétravail a bien été accepté après quelques réticences ! Alors si vous n’avez pas encore de Fablab à disposition, partez en croisade aupres de votre direction et montez-le !!

0 vue

©2015 -2020 Tocxic Instruments all rights reserved

  • Facebook Classic
  • Pinterest Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon